4 Types De Projets Agile

Grand prix parisien de dissertation

L'auditeur principal doit recevoir l'information sur l'indépendance et la responsabilité professionnelle des autres auditeurs. Si cette information le satisfait, il doit décider, si faire dans le rapport d'audit la référence aux services des autres auditeurs. Si une telle référence n'est pas, le rapport d'audit sera présenté en forme standard du rapport positif, et l'auditeur principal assumera la responsabilité des services des autres auditeurs.

Pour l'essentiel le paragraphe amènent les caractéristiques principales du contrôle le plus d'audit, en se référant à l'observation des standards courants d'audit. Ici montrent aussi l'estimation par les auditeurs du bien-fondé du choix des principes comptables utilisés par la compagnie et l'estimation totale de tous les rapports présentés financiers. Conclut le paragraphe principal la position sur ce qu'au cours du contrôle il y avait une base (i.e. on reçoit l'information suffisante probante) pour l'acceptation de la conclusion sur les rapports financiers.

Les auditeurs peuvent accomplir les procédures nécessaires conformément aux standards courants d'audit, mais l'incertitude ou l'insuffisance de l'information peuvent se garder. Le problème consiste en ce qu'il est impossible de recevoir les données d'audit sur le futur. Les données d'audit insèrent l'information accessible au moment de la prise de décision sur le rapport d'audit, mais non les suppositions selon les futurs événements.

Peut apparaître la situation, quand les auditeurs non à l'état de recevoir l'information probante dans le volume, suffisant pour la conclusion sur les rapports financiers en tout. Cela se passe, quand il n'y a pas de l'assurance de ce que l'unité économique continuera l'activité (le principe de la continuité) et quand le contrôle d'audit est accompli non entièrement. Le refus de la distribution de la conclusion est un résultat de l'absence suffisant

Dans premier trois cas du rapport élargi d'audit est indiqué à l'absence de l'information, sa non-conformité G ou l'impossibilité d'en prendre connaissance. Dans deux derniers cas on ajoute au rapport standard le refus des auditeurs de donner son avis selon l'information supplémentaire pour que les utilisateurs des rapports financiers connaissent cela.

Si d'autres auditeurs donnent son avis avec quelques restrictions, l'auditeur principal doit décider, apporter les restrictions, les modifications ou les compléments au rapport d'audit sur les rapports consolidés financiers ou non.

Parfois il est difficile de diviser le manque de l'information essentielle et le manque d'une certaine information ou l'incertitude complète et ordinaire. Dans le paragraphe suivant on examinera les modifications et les restrictions dans les rapports à la base d'une telle division.

Les rapports financiers contiennent l'indication de ce que le comptable donné est 1 ou l'auditeur de la compagnie. Le rapport demande, si on sait que le comptable indépendant est lié d'une manière ou d'une autre aux rapports donnés financiers, et la plupart des utilisateurs suppose pour que l'on passait le contrôle et l'information donnée est authentique. Donc, sont engagés à informer les utilisateurs du caractère des travaux accomplis (s'ils étaient accomplis) et sur la conclusion sur ces rapports financiers.

Les clients dans tels cas veulent utiliser d'habitude le nom pour augmenter la confiance aux rapports financiers. Mais ne peuvent pas permettre de faire cela et assumer la responsabilité du contrôle conformément aux standards courants d'audit.

Les décisions acceptées en ce qui concerne les formulations du rapport, concernent les problèmes moraux. Aux comptables il est nécessaire objectivement d'estimer l'influence du rapport sur les décisions acceptées par les utilisateurs de l'information. Les décisions concernant les rapports, sont liées et à la technique de la tenue du contrôle, c'est-à-dire il est nécessaire de connaître les principes courants comptables et les standards d'audit.

À FAS on définit les standards du compte et le dévoilement pour les événements probables. Le plus souvent l'incertitude se rapporte au résultat des actions judiciaires provoquées contre la compagnie. L'incertitude de l'audit se rapporte, par exemple, vers le coût des moyens principaux destinés à la réalisation (par exemple, l'entreprise à entier ou de stockage de l'équipement) et vers le statut des actifs confisqués à l'étranger.